Marché du travail

Après leur formation collégiale, certaines personnes se dirigeront vers le marché du travail. Cette étape est une étape importante et cruciale puisqu’elle risque de définir leur avenir. Plusieurs y occuperont un emploi pour la première fois ; d’autres, un premier emploi en lien avec leur programme d’études. Pour se préparer à vivre une transition harmonieuse, certaines habiletés seront développées lors des études ou par les expériences personnelles.

Selon l’entreprise ADECCO, les dix compétences générales les plus prisées par les entreprises sont : la communication, la gestion du temps, l’intelligence émotionnelle, l’adaptabilité, la créativité, l’empathie, le sens de l’organisation, la collaboration et le travail d’équipe, la résolution de problèmes et le leadership.

Les spécialistes d’ADECCO proposent de rechercher des offres d’emploi dans son domaine d’étude afin de prendre connaissance des compétences générales qu’il faudra posséder lors de son arrivée dans le milieu de l’emploi. 

Certaines compétences pourront être développées dans le cadre de la formation générale et d’autres par des implications personnelles, du bénévolat, un emploi étudiant, les relations interpersonnelles, etc.

Sur le marché du travail, l’autonomie professionnelle sera davantage de mise. Lors du parcours collégial, les étudiants et étudiantes en situation de handicap (ESH) ont généralement pu bénéficier du soutien de leur entourage et de l’équipe des Services adaptés de leur collège. Sur le marché du travail, ils et elles devront démontrer leurs compétences et seront responsables de leur développement professionnel.

Sur le marché du travail, de l’aide pour pallier les limitations, pour avoir une meilleure productivité et une bonne compétitivité est aussi disponible. Cette aide peut prendre différentes formes : accommodement, accessibilité, accompagnement, subvention salariale, etc.

Pour en savoir plus, il est possible de rencontrer un conseiller ou une conseillère en emploi de l’un des 25 services spécialisés de main-d’œuvre appuyés par Services Québec. Vous trouverez l’un de ces organismes dans votre région. Il est possible de consulter la liste de ceux-ci sur le site du ROSEPH – Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées. Vous pourrez y trouver également une panoplie d’informations pertinentes pour votre future recherche d’emploi.


Avoir l’aide d’un organisme spécialisé de main-d’œuvre, c’est un peu comme avoir l’aide des Services adaptés du collège. Le conseiller ou la conseillère en emploi peut vous guider et faire des recommandations face aux obstacles et aux défis qui pourraient se présenter sur le marché du travail. Il ou elle a accès à divers outils qui peuvent favoriser l’intégration et le maintien en emploi. Voici quelques exemples de ce qui pourrait être offert : élaboration d’un bilan des compétences, stratégies de recherche d’emploi, préparation à l’emploi, accommodements et accessibilité du milieu de travail, référence auprès d’employeurs, subventions salariales qui peuvent soit permettre d’acquérir une première expérience de travail ou palier les limitations, sensibilisation du milieu de travail, évaluation des capacités de travail, intervention auprès des employeurs visant le maintien en emploi, etc.

Avoir l’aide d’un organisme spécialisé de main-d’œuvre, c’est un peu comme avoir l’aide des Services adaptés du collège.

 

De nombreux organismes travaillent sans relâche pour faire la promotion de l’embauche de personnes en situation de handicap. Certaines entreprises souscrivent à un programme d’équité en emploi, et à compétence égale, elles prioriseront l’embauche des personnes en situation de handicap. Certaines adaptations pourraient également être accordées pour l’évaluation de votre candidature, s’il y a lieu. Il est important de mentionner qu’il est possible d’utiliser certains accommodements lors de la passation des examens des différents Ordres professionnels.